Le SIARP soutient le CETA MELLIFERA.

Le SIARP, Syndicat interdépartemental des Apiculteurs de la Région Parisienne, reçoit de la part de ses adhérents des dons pour soutenir la recherche ou des actions en faveur des abeilles et des apiculteurs.
Le conseil d’administration du SIARP, soutenu par l’Assemblée Générale du SIARP, a décidé de faire un don au CETA MELLIFERA pour nous soutenir dans ses travaux de recherche et sélection d’abeilles résistantes aux varroas.
Ce don va permettre au CETA MELLIFERA de faire l’acquisition de binoculaires supplémentaires et ainsi augmenter la capacité de comptage des varroas dans les colonies de recherche.

Un grand merci au SIARP et à ses généreux donateurs pour le soutien de notre action, seule voie vers l’obtention d’une abeille enfin libérée de son principal parasite
.

Le SAVE finançe une fonctionnalité de BeeBoard

La sélection en apiculture requiert de pouvoir évaluer les colonies de recherche/sélection. Le CETA MELLIFERA développe une application dont l’objectif est de permettre aux apiculteurs de suivre et évaluer leur colonies. BeeBoard, application gratuite fonctionnant sur SmartPhone, permet aux apiculteurs d’évaluer leurs colonies et d’exporter ces évaluations vers un support numérique de type feuille de calcul. Cette application est décisive dans la mesure ou elle permet de regrouper les évaluations de mêmes lignées d’abeilles, testées par différents apiculteurs, dans différents environnements et avec différentes pratiques de l’apiculture. En confrontant des évaluations réalisées en aveugle, sans être influencé par le pedigree, il est ainsi plus aisé de détecter, de manière plus neutre, les lignées qui présentent les meilleures caractéristiques recherchées par les apiculteurs. Les
pratiques et les environnements étant variés, cet outil aide à garantir qu’une lignée possèdera des qualités d’adaptation certaines dans des contextes environnementaux différents. Le Syndicat des Apiculteurs du Val d’Essonne a financé une fonctionnalité permettant de réaliser une cotation alors que l’étiquette d’une ruche a disparu ou n’est plus lisible par le scanner. Le CETA MELLIFERA remercie les SAVE pour cet investissement dans cette nouvelle technologie au service du mode apicole.

Journées de l’ANSES : Santé des abeilles 12/12/2018

Journées de l’ANSES: Santé des abeilles 12/12/2018

Colloque intéressant, mais de niveau variable.  Le public était varié, avec des représentants des organismes apicoles venus écouter la bonne parole, pas mal d’étrangers aussi, belges, suisses etc…

La journée a commencé par une conférence sur les produits de la ruche à la préhistoire (en fait du néo/mésolithique à l’époque antique) par une archéologue et chimiste (Martine Regert, CNRS et CEPAM, Nice).  J’en ai retenu que l’apiculture a été une activité importante dans tout le bassin méditerranéen et au delà dès le mésolithique.  La transition cueillette/élevage a semble t-il eu lieu tôt avec même la construction de ruches élaborées en terre cuite comportant des rainures pour accueillir les rayons.  L’apiculture était pratiquée en particulier en ville et les témoignages de la période historique montrent que cette activité était importante avec taxation chez les égyptiens, les grecs et les romains.  Actuellement, seuls les résidus de cire sont analysables, exceptionnellement des pollens.

Lire la suite